Du 29/10/2020 au 06/02/2021

Exposition personnelle

Artiste présenté

Dossier de presse & détails

_ nicolas-sassoon-subt...pdf ( PDF, 3.55 MB )

Nicolas Sassoon
Subterranea

Depuis le mythe de la caverne de Platon, le "souterrain" a été le locus de nombreux récits : dans la tradition littéraire occidentale, les environnements souterrains ont fonctionné comme un paysage mental, un terrain social, un cheminement idéologique ou encore un lieu habité par des réalités cachées. Les raisons de s’aventurer sous terre peuvent être multiples : une quête de vérité scientifique, de puissance technologique, d'inspiration esthétique, ou une tentative d'échapper à une catastrophe naturelle et écologique. Souvent, ceux qui s'aventurent dans les mondes souterrains sont à la fois des voyageurs temporels et spirituels. Ils plongent sous la surface de la réalité matérielle, en quête d'une vérité qui se cache en dessous. Aller sous terre signifie franchir un seuil, passer de la lumière à l'obscurité, et vice versa, physiquement et métaphoriquement.

Dans notre monde médiatisé, les infrastructures technologiques déterminent ce qui est visible et ce qui est invisible. Malgré l'obscurcissement sémantique actuel (un récit de mondes virtuels et dématérialisés qui existent "on the cloud"), la matérialité des technologies de l'information est profondément ancrée dans le sol et le sous-sol, par le biais des composants non-organiques (minéraux de terres rares, métaux, produits chimiques) qui sont si essentiels aux dispositifs médiatiques, comme l'a montré Jussi Parikka dans son livre, A Geology of Media, 2015.

Parallèlement, le contrôle de ce qui nous est donné comme réel, de ce qui peut être représenté, connu, discuté, est devenu de plus en plus facile. Comme Hal Foster l'a rappelé dans son dernier ouvrage, What Comes After Farce, 2020, une nouvelle forme d'épistémologie est en train de se développer aujourd'hui : " l'agnotologie, ou l'analyse de " comment il se fait que nous ne sachions pas ", ou mieux, comment on nous empêche de savoir ". Cela semble particulièrement vrai dans le domaine de l'écologie et de l'environnement.

L'approche de Nicolas Sassoon au souterrain, et à certaines réalités "submergées", tant sur le plan géologique que social, fait suite à l'intuition de Félix Guattari : qu'il faut penser l'écologie non seulement à travers la nature mais, en même temps, à travers la subjectivité et les relations sociales.

Dans l'exposition Subterranea, trois des derniers projets de Nicolas Sassoon sont présentés : The Prophets, CORES (en collaboration avec Rick Silva) et INDEX, AVENUE, SKYLIGHT.

The Prophets, une série de sculptures, est un assemblage de composants organiques, non-organiques et électroniques. Ces agrégats deviennent une interface, une passerelle vers un "processus sismogénique" (Gregory Bateson) : l'émergence d'un nouvel organisme se séparant d'un plus ancien - un terrain de jeu pour la poésie et l'inconscient. Un prophète ou une prophétesse ne prévoient pas l'avenir : ils "voient" ce qui est écrit dans le présent, ils l'éclairent et s'accordent au courant du devenir. L'artiste rend visible la vitalité et la mémoire de la matière et des énergies vivantes inscrites dans les formations matérielles, rappelant La lecture des pierres (1970) de Roger Caillois et sa vision du pouvoir hylémorphique des minéraux, ainsi que leur statut d'archives en tant que supports visuels.

Dans l'esprit des "sciences diagonales" de Caillois, une forme de connaissance transdisciplinaire dans laquelle les relations invisibles et souterraines doivent être déterrées afin qu'une image plus complexe de l'univers puisse émerger, Nicolas Sassoon et Rick Silva ont créé la série Cores. Radicalement altérée et habitée par un ensemble de motifs abstraits, cette série de pierres scannées en 3D est magistralement cataloguée par Elise Hunchuck et Jussi Parikka.

Suivant une approche archiviste, idiosyncrasique et mnémonique dans son projet Index, Avenue, Skylight, Nicolas Sassoon reconstruit 3 lieux alternatifs de Vancouver BC Canada à travers des animations pixelisées en noir et blanc. Une multitude de détails, de textures et de figures imaginaires, décrits par Nora O Murchú, donnent vie à 3 environnements animés par une énergie cachée, rappelant ce que Jane Bennet a appelé le "Thing-Power" : l’étrange capacité de certains objets ordinaires, fabriqués par l'homme, à dépasser le statut de simples objets pour manifester des traces d'indépendance ou de vie (Vibrant Matter : A Political Ecology of Things, 2009). Aucune figure humaine ne semble apparaître dans les animations de Nicolas Sassoon : juste une réalité révélée par le processus de matérialisation et de médiatisation d'une matière vitale et vibrante.

Les théoriciens du vitalisme matériel ont souvent souligné que les humains sont aussi non-humains, car ils sont constitués de parties matérielles (la minéralité de nos os, ou le métal dans notre sang, ou l'électricité dans nos neurones), et que les choses aussi jouent un rôle dans le monde. La matière est un "actant", terme de Bruno Latour qui désigne une source d'action, qui peut être humaine ou non humaine, ou une combinaison des deux.

Maintenant que notre espèce exerce une force géologique, comme l'ont prouvé les théories de l'"Anthropocène", le but serait d'améliorer notre réceptivité à la vie impersonnelle qui nous entoure, et de susciter une prise de conscience plus subtile du réseau complexe de connexions cachées qui existe entre les corps et les choses, permettant une conscience plus profonde de l'écologie politique que nous habitons.

Valentina Peri

LANTERN 2 (The Prophets)

de Nicolas Sassoon

Sculpture Vidéo
Animation, pierre de lave, panneaux LCD, bois flotté de manzanita, lecteurs de médias, contrôleurs, profils en aluminium, ABS, caoutchouc
Pièce Unique
92 x 107 x 32 cm
2020

SANYAGA (The Prophets)

de Nicolas Sassoon

Sculpture Vidéo
Animation, pierre de lave, panneaux LCD, lecteurs de médias, contrôleurs, profils en aluminium, ABS, caoutchouc
Pièce Unique
32 x 32 x 60 cm
2020

SURYA (The Prophets)

de Nicolas Sassoon

Sculpture vidéo
Animation, pierre de lave, panneaux LCD, lecteurs de médias, contrôleurs, profils en aluminium, ABS, caoutchouc
Pièce Unique
32 x 32 x 65
2020

CORES

de Nicolas Sassoon

& Rick Silva
Animations 3D, résolution 4K, multi-channel
Vidéo 4K
15' 8''
2020 / on-going

Cores

de Nicolas Sassoon

et Rick Silva
Série d'animations
Vidéo 4K
2019

INDEX

de Nicolas Sassoon

Animation
2016

AVENUE

de Nicolas Sassoon

Animation
2016

SKYLIGHT

de Nicolas Sassoon

Animation
2016

INDEX (détail)

de Nicolas Sassoon

Animation
2016

FRAME

de Nicolas Sassoon

Gravure Laser
51 x 61 cm
2020